Comment améliorer l’empreinte environnementale de l’activité industrielle ?

Le respect de l’environnement est un engagement que doivent prendre toutes les entreprises, et notamment celles qui ont une activité industrielle. En effet, l’activité industrielle génère une grande partie d’émissions de CO2.

Mais comment les entreprises peuvent-elles réduire leur impact environnemental tout en maintenant un degré de productivité tout aussi important ? Dans cet article, voici quelques pistes à suivre.

Les formes de pollution de la part des entreprises

On dénombre plusieurs types de pollution liée à l’activité industrielle des entreprises. En voici les principales formes :

  • La pollution de l’air(via les rejets de substances chimiques ou de particules contenues dans les fumées, par des poussières de matière minérale ou organique, par des vapeurs d’eau qui réchauffent l’air au-dessus des tours de refroidissement ou des cheminées).
  • La pollution de l’eau(via les rejets d’eaux usées ou par les eaux de refroidissement).
  • La pollution du sol(via la fuite de produits dangereux, des dépôts non conformes de matériaux ou de déchets à l’extérieur de l’entreprise, par l’infiltration d’eau contaminée dans le sol).

Les impacts sur l’environnement

Ces formes de pollution ont des impacts sur l’environnement. Généralement, l’activité industrielle occasionne des nuisances sonores via les procédés de fabrication et le fonctionnement des machines. De plus, certaines odeurs gênantes sont provoquées par l’utilisation de certaines substances ou procédés chimiques des processus de production.

 

Ces impacts sont dangereux pour la préservation de la biodiversité et du paysage. Une dégradation due à l’implantation d’entreprises sur un secteur géographique dont la présence perturbe la faune et le bon fonctionnement de l’écosystème en général.

 

Et de manière plus global, l’émission des gaz à effet de serre est le principal responsable du dérèglement climatique et donc de la disparition de certaines espèces végétales et animales.

 

Quelles solutions les entreprises industrielles doivent-elles mettre en place ?

L’Etat incite fortement les entreprises à réduire leur impact sur l’environnement en optimisant leur consommation de ressources nécessaires à la production. Voici les pistes à suivre de la part des entreprises à travers une stratégie des « 4R » :

  • Réduire: il faut réduire la consommation des matières premières, de l’eau et de l’énergie pour in-fine réduire les quantités à recycler.
  • Remplacer: dans la mesure du possible, il faut remplacer les ressources non-renouvelables par des ressources renouvelables (consommer de l’électricité à partir de l’éolien, hydraulique ou solaire par exemple).
  • Réutiliser: les matières premières ou ressources utiliser dans le procédé de fabrication doivent pouvoir être réutilisées pour éviter la surconsommation et l’excès de déchets.
  • Recycler: pour réduire les déchets, et créer de l’emploi, le recyclage est une solution. Ou sinon, il convient aussi de produire à partir de matériaux recyclés.

A quel niveau mettre en place ces actions ?

Cette stratégie peut s’appliquer sur plusieurs niveaux. Tout d’abord, l’impact environnemental peut être réduit au niveau des matières premières, dans le sens où certaines matières peuvent être remplacées par des matières renouvelables ou recyclés.

Ensuite, au niveau de la fabrication et de ses procédés. En résumé, il faut revoir les procédés de production en trouvant le moyen de consommer moins de ressources, de fabriquer à partir d’énergie renouvelable, et de recycler certains déchets. Par ailleurs, dans le secteur industriel, une grande partie des ressources utilisées a besoin d’une consommation importante en électricité. Pourtant, les entreprises peuvent réduire ou du moins optimiser leur consommation électrique nécessaire à la production en mettant en place des effacements de consommation électrique par l’intermédiaire d’un opérateur d’effacement comme Enerdigit.

Enfin, au niveau des infrastructures, il est possible de remplacer des vieux équipements énergivores par des équipements plus respectueux de l’environnement. Et pour aller plus loin, il faut mettre en place des systèmes de récupération de chaleur ou autres équipements performants permettant l’économie d’énergie et d’eau.

En parallèle, au niveau des travailleurs, il faut les inciter à adopter des comportements responsables, adopter des gestes rationnels pour réaliser des économies d’énergie et éviter le gaspillage des ressources.

 

S’il est malheureusement très difficile, si ce n’est impossible … pour certaines entreprises d’éviter complètement toute dégradation de l’environnement via leur activité, elles peuvent néanmoins limiter leur impact à minimum. Le meilleur moyen est de pouvoir identifier les impacts causés, leur source et donc revoir leur organisation et procédés, puis mettre un plan d’actions en place pour qu’à long terme l’empreinte environnementale des entreprises baisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *