Faut-il se rendre aux urgences ou contacter un médecin de garde ?

Lorsque l’on a besoin de recevoir des soins et que le médecin traitant n’est pas disponible, c’est tout naturellement que l’on s’adresse au médecin de garde. Dans certains cas, des patients préfèrent directement se rendre aux urgences. Mais est-ce toujours judicieux de se rendre à l’hôpital ? C’est ce que nous verrons dans cet article.

Le médecin de garde pour des urgences non vitales

Le médecin de garde assure la permanence des soins. C’est-à-dire qu’il est en mesure de vous garantir la même qualité de service qu’un médecin classique. Ce professionnel de la santé reste disponible les week-ends et les jours fériés. Il est capable de vous prodiguer des soins après 19-20 heures et vous assiste en toute circonstance. 

Décider de faire venir un médecin chez soi intervient lorsque l’urgence n’est pas vitale. Un mal de ventre persistant, des migraines, une vilaine toux qui refuse de partir ou encore un enfant affecté par une fièvre, la présence d’un médecin de garde est requise dans ce type de cas.

Se rendre aux urgences uniquement pour les cas les plus graves

Comme son nom l’indique, le service des urgences est uniquement consacré aux cas les plus graves. Inutile de vous y rendre si l’urgence n’est pas vitale, pour une légère coupure sur le doigt ou pour un mal de tête passager…

Le visage qui s’enfle après la piqûre d’un insecte, les difficultés respiratoires après un malaise, les troubles de l’élocution (l’un des signes d’un AVC), une importante hémorragie suite à un accident domestique ou encore un corps étranger coincé dans le tube digestif, etc., voici un exemple de situations périlleuses qui peuvent vous conduire aux urgences. 

Pourquoi ne pas se rendre aux urgences utilement ?

Les hôpitaux français sont surchargés, entre le manque d’effectif et de matériel, les soignants rencontrent les plus grandes difficultés. Se rendre aux urgences uniquement lorsque c’est nécessaire reste l’astuce maligne pour désengorger les hôpitaux. Ainsi, le personnel soignant pourra uniquement se concentrer sur les cas les plus graves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *