Nara : une étape incontournable de tout voyage au Japon

Partir au pays du Soleil-Levant est l’assurance de découvrir une multitude de lieux exceptionnels. Parmi eux, il y a la ville de Nara. Localisée au centre-sud de l’île d’Honshu, à environ une quarantaine de kilomètres de Kyoto, il s’agit de la capitale d’une préfecture nippone éponyme. Néanmoins, elle est moins urbaine comparée à Kyoto. C’est plutôt une ville culturelle où se dressent plusieurs édifices reconnus par l’UNESCO comme étant un patrimoine mondial. Il y a tant de choses à voir dans la cité. Vous trouverez ici quelques-unes qui vont marquer à coup sûr votre voyage au Japon. 

Découvrir les collections du musée national de Nara

Le musée national de Nara est indéniablement le paradis de tous les passionnés d’art. En effet, sa visite est une opportunité de découvrir d’importantes collections d’œuvres d’art plus fascinantes les unes que les autres. La plupart sont des arts bouddhiques, mais vous y trouverez aussi des porcelaines ainsi que des objets de théâtres comme des masques.

Pour avoir un peu plus de connaissances sur ces collections, il n’y a rien de tel que d’opter pour une visite francophone guidée. Cliquez ici pour trouver votre guide de voyage francophone pendant votre escapade au Japon.

Visiter l’architecture démesurée du temple Todaiji

Au nord-est du musée national de Nara, vous trouverez le fameux temple Todaiji. Il s’agit d’un lieu de culte de la secte Kegon. Pour y entrer, il faut passer par l’imposante porte Nandaimon. S’élevant à près d’une trentaine de mètres de haut et encadrée par deux statues de rois, elle fait sensation.

Dans l’enceinte du site, le pavillon principal du temple alias « Daibutsu-den » se démarque. Il s’agit de la première construction en bois du monde par la grandeur. En son sein se trouve la première statue de Bouddha par la taille. Haute d’une quinzaine de mètres, celle-ci est façonnée à partir de 450 tonnes d’or et de bonze.

Explorer le temple et monument historique Kofukuji

Près de la gare Kintetsu-Nara se dresse le temple Kofukuji. Pour un peu d’histoire, il a été tout d’abord érigé dans l’ancienne capitale du Japon en 669 avant d’être transposé à Nara au début du 8e siècle. Plus d’une centaine de bâtiments s’y trouvait autrefois. Aujourd’hui, il ne reste plus que la maison du Trésor National et la pagode à cinq étages.

Cette dernière étant le plus fort symbole de la ville. Bordée par l’étang Sarusawa, elle offre un reflet spectaculaire dans les eaux. Un véritable cadre que les photographes adoreront prendre en photo. Quant à la maison du Trésor National, elle se caractérise par son contenant. Elle abrite de belles statues de Bouddhas.

Contempler le cadre magnifique de Kasuga Taishai

Kasuga Taisha est à ne pas en douter l’un des plus beaux trésors de Nara. Il s’agit d’un sanctuaire shinto classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sa grande caractéristique réside dans sa myriade de lanternes suspendues. Certaines sont faites de pierres et d’autres sont en bronze. Elles jalonnent le chemin de promenade.

Pour accéder au sanctuaire, il faut passer par le parc de Nara. Celui-ci abrite des cerfs sika qui errent librement. Rassurez-vous, ils sont inoffensifs. Vous pouvez même leur offrir quelques biscuits. Ils les adorent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *